Jump to content

Bad Rabbit : le nouveau rançongiciel dont il faut se méfier


curieuxdino
 Share

Recommended Posts

Après les fameux rançongiciels Wannacry et NotPetya, c’est maintenant au tour de Bad Rabbit dont il faut se méfier grandement.

Le rançongiciel qui sévit majoritairement en Ukraine et en Russie n’a évidemment aucune limite et pourrait bien se propager davantage.

Bad Rabbit : une rançon d’environ 300$

Tout comme les autres rançongiciels, Bad Rabbit contamine les ordinateurs et demande un montant d’argents aux utilisateurs pour que ceux-ci puissent réutiliser leur appareil. La rançon doit être payée avec la monnaie virtuelle Bitcoin et le montant demandé est de 300$.

bitcoin-bad-rabbit-ransomware-virus-informatique

Si l’on ne paye pas, non seulement ne pouvons-nous pas accéder à notre ordinateur, mais il y également le risque de se faire subtiliser des informations confidentielles voir perdre ses documents.

Comment éviter Bad Rabbit

Il semble que le rançongiciel se fait passer pour une mise à jour d’Adobe Flash Player, donc il faut être très vigilant si l’on voit un tel avertissement d’une mise à jour du programme.

adobe-flash-player

Évidemment, il est primordial de faire les dernières mises à jour de notre système d’exploitation Windows, Linux ou OS et surtout de notre antivirus pour renforcer la sécurité de notre ordinateur.

Avoir beaucoup d'amis sur Facebook c'est comme être riche au Monopoly mouton1.gif

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.