Jump to content

WhatsApp : comment vos amis peuvent vous espionner


Recommended Posts

Vos amis WhatsApp peuvent vous espionner en utilisant une nouvelle application Android intitulée ChatW. L’application permet à ses utilisateurs de surveiller leurs amis en enregistrant les moments où ils se connectent sur WhatsApp. Grâce à cette application un peu trop indiscrète, vous pouvez estimer l’heure à laquelle vos amis vont se coucher, et même deviner quand deux vos contacts discutent ensemble ! Comment ça marche ?

whatsapp
 

De plus en plus de personnes utilisent WhatsApp en lieu et place du traditionnel SMS. Alors que seuls 200 millions de SMS ont été échangés en France la nuit du réveillon 2017, plus de 75 milliards de messages WhatsApp ont été envoyés pendant cette même soirée dans le monde. Seul atout des SMS par rapport aux applications de messagerie : vous ne risquez pas d’être espionné par vos contacts.

ChatW, l’application qui permet d’espionner vos contacts WhatsApp

Á cause de ChatW, une application disponible uniquement sur le Google Play Store, votre vie privée n’aura plus aucun secret pour vos contacts WhatsApp. Comment ? L’application va profiter de la fonctionnalité « en ligne/ hors ligne » de WhatsApp pour déterminer combien de fois vous vous connectez sur l’application de messagerie. Grâce à de nombreuses données répertoriées pendant un certain laps de temps ( ChatW doit impérativement recueillir des données pendant plus de 24h pour fonctionner), l’appli va calculer votre heure de coucher et de réveil approximatif. Plus ChatW emmagasine des données de connexion, plus elle est redoutable.

 

Plus inquiétant encore, ChatW peut croiser les données de connexion de deux contacts pour déterminer si ils dialoguent ensemble. Si deux de vos amis sont régulièrement connectés en simultané, ou si l’un des deux se connecte peu après l’autre, ChatW va considérer que ces deux personnes sont en contact. Vous l’aurez compris : ChatW met l’étude des statistiques et des probabilités au service des curieux. ChatW tire en fait parti d’une vieille faille de vulnérabilité WhatsApp découverte par Rob Heaton. En octobre 2017, le développeur avait élaboré une extension javascript Google Chrome qui fonctionne sur le même principe que ChatW.

ChatW est actuellement disponible sur le Google Play Store pour 2,09 €. L’application a récemment été supprimée de l’App Store. « Pour des raisons que nous ignorons, Apple a suspendu notre application sur l’App Store » peut-on lire sur le site officiel de ChatW. Selon LifeHackers, le but des développeurs de ChatW n’est pas vraiment de faire de l’argent. « Les développeurs veulent dénoncer la façon dont Facebook (NDLR : la maison mère de WhatsApp) gère nos données personnelles » explique LifeHackers. Que pensez-vous de ChatW ? Allez-vous tester cette application pour espionner vos amis WhatsApp ?

Avoir beaucoup d'amis sur Facebook c'est comme être riche au Monopoly mouton1.gif

 

Link to comment
Share on other sites

Un peu effrayant.. raison de plus pour se méfier de la drogue smartphone ! ;-)

Mes lectures sont très eclectiques. J'aime néanmoins ne particulier le souvrages relatifs à l'histoire (romancée ou non), les polars, la science fiction, ...

Link to comment
Share on other sites

C'est bien WhatsApp c'est bien fait et convivial , quant à tomber dans l'espionite

l'heure à laquelle je me couche n'est pas secret d'état !

Bientôt, on ne pourra plus dire « Monténégro », mais « Après vous, monsieur
l’ambassadeur ! 😳

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.