Jump to content

Indonésie: la femme d’un terroriste présumé se fait exploser avec son enfant


mediom1
 Share

Recommended Posts

  • Administrateur

Sibolga | Une femme s’est fait exploser avec son enfant au cours d’une opération des forces de l’ordre qui a débouché sur l’arrestation d’un terroriste présumé, son mari, et la découverte d’une grande quantité d’explosifs, a annoncé jeudi la police indonésienne.

L’explosion s’est produite mercredi matin à Sibolga sur l’île de Sumatra (ouest) après l’interpellation d’Abu Hamzah, l’époux de cette femme identifié comme un membre du mouvement extrémiste islamiste Jemaah Ansharut Daulah (JAD). 

C’est ce mouvement qui avait été accusé d’avoir organisé des attentats suicides commis par deux familles en 2018 contre des églises à Surabaya, la deuxième ville d’Indonésie. 

Les forces de l’ordre ont d’abord encerclé la maison du suspect pour tenter d’y entrer.  

Mais une confrontation s’en est suivie pendant une douzaine d’heures au cours de laquelle la femme a jeté un engin explosif, blessant un policier. 

Après une explosion dans la maison assiégée, la police a trouvé les restes d’un corps de femme et ceux d’au moins un enfant.  

« L’information dont nous disposons est que la femme du suspect s’est fait exploser vers 01H30», mercredi, a dit le porte-parole de la police, Dedi Prasetyo. 

« Nous essayons toujours d’identifier la femme puisque le corps est en plusieurs morceaux», a-t-il poursuivi. 

La police a trouvé dans la maison du couple et dans une autre de la même ville une grande quantités d’explosifs. 

«Au total, 300 kilos de bombes et de matériel explosif ont été découverts», a déclaré le responsable. 

Cette découverte a suscité l’inquiétude que des attentats aient été en préparation, en pleine campagne électorale avant la présidentielle du 17 avril. 

«C’est inquiétant. L’impact des bombes dépend du type de matériel utilisé, mais une telle quantité, 300 kilos, utilisée en une seule fois aurait été certainement très destructrice, surtout dans une zone densément peuplée», a raconté à l’AFP Stanislaus Riyanta, un expert du terrorisme à l’Université d’Indonésie. 

L’arrestation d’Abu Hamzah, décrit par la police comme un fabriquant expérimenté de bombes, intervient quelques jours après les arrestations de deux autres terroristes présumés dans d’autres régions du pays, qui étaient connectées, selon la police. 

Les attaques suicides par deux familles à Surabaya l’an dernier avaient fait 13 morts et autant du côté des agresseurs, dont deux petites filles. 

En 2002 des attaques à la bombe à Bali ont fait plus de 200 morts, dont nombre de touristes. 

L’Indonésie compte la population musulmane la plus importante du monde mais sa tradition de tolérance a été mise à l’épreuve par un développement des courants islamiques conservateurs, voire extrémistes, ces dernières décennies. 

 

:gdpit_com_182051206_78:des malade mentale de moins

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.