Jump to content

Autres histoires d'horreur


hector
 Share

Recommended Posts

Aux USA : 

après     (ou avant)     la fabrication de compost humain ( les nazis pratiquaient aussi cela !)    en plaçant le corps du défunt dans un lit de matières végétales (principalement des copeaux de bois et de la paille, mais aussi de la luzerne) afin d’en accélérer la décomposition organique,

d'après le Seattle Times. L’ensemble est alors progressivement chauffé pour atteindre les 150 degrés. A cette température, le corps se dissout et devient compost. Ce processus prend une trentaine de jours avant utilisation du produit fini , mais pour ce service il faudrait payer tout de même environ 5.000 dollars!

 

Nouvelle affaire

 

Achat et revente de cadavres

Comme les trente-trois autres entreprises de ce type identifiées par Reuters aux États-Unis, la Southern Nevada Donor Services s'avère être, tout simplement, un revendeur de corps humains.

Le principe est simple: l'entreprise acquiers des cadavres, les dissèque et revend les membres découpés à des chercheurs ou médecins en devenir,

qui les utiliseront pour s'entraîner à la pratique de certains actes médicaux —comme l'insertion de sondes naso-gastriques, par exemple.

Ce qu'il reste des corps sera ensuite restitué à la famille du défunt, pour être incinéré ou enterré.

Les milliers d'Américains qui donnent leur corps à la science chaque année participent peut-être à faire fructifier ce juteux commerce morbide, lequel profite d'un marché non encore régulé par l'État.

Le prix des corps oscillerait entre 3.000 et 5.000 dollars. Ils peuvent, dans certains cas, atteindre les 10.000 dollars. Les membres sont souvent vendus séparément: en moyenne, un torse et des jambes se vendent 3.575 dollars, une tête 500 et un pied 300.

 

L'idée étant pour le moins dérangeante du point de vue éthique, les entreprises de revente de corps jouent sur les mots et usent d'un langage censé rendre leur commerce plus acceptable moralement. Ils ne parlent ainsi pas de «membres» mais de «tissus» et évitent à tout prix de se faire qualifier de «revendeurs de corps»

«Il y a des gens qui peuvent se permettre d'avoir un débat moral, éthique, et spirituel concernant la technique funéraire à laquelle ils auront recours.Ceux qui n'ont pas d'argent sont plus enclins à avoir recours à la dernière option qui s'offre à eux: le don de corps.»

 

Et pour en rajouter :   26 juil. 11:38 - La rédaction de LCI

 

Corps démembrés, seaux remplis de têtes, de bras ou de jambes...

La découverte morbide du FBI dans un laboratoire

 

MORBIDE - En perquisitionnant un centre de biologie à Phoenix, aux Etats-Unis, le FBI a fait une découverte particulièrement macabre. Une affaire qui remonte à 2014 mais qui vient d'être rendue publique.

 

Une glacière remplie d'organes génitaux masculins, un seau de têtes, de bras et de jambes, une tête de femme cousue sur torse d'homme... Voici, en résumé, ce qu'a découvert une équipe du FBI en pénétrant dans un laboratoire de recherche de Phoenix, aux Etats-Unis. L'affaire remonte à 2014, les policiers effectuent alors une descente au Centre de ressources biologiques (BCR), qu'ils suspectent de faire du recel de cadavres. Et découvrent sur place des corps démembrés que le laboratoire entreprend de revendre à des fins lucratives, relate le site américain ABC. 

 

Une découverte horrifiante qui n'a été rendue publique que quatre ans plus tard, ce jeudi 25 juillet, par le média Newsweek. En fouillant les lieux, les policiers se rendent compte que le centre s'adonne à des expérimentations particulièrement inhumaines sur les corps. Tout cela dans une odeur nauséabonde et une hygiène épouvantable.

 

Le paon est réputé pour sa flûte.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.