Jump to content

Le mouton qui aimait se faire tondre


mediom1
 Share

Recommended Posts

  • Administrateur

Avez-vous déjà vu L’eau chaude, l’eau frette d’André Forcier ?

Cette comédie truculente sortie en 1976 se déroule dans une maison de chambres sur la rue Saint-Denis. Les locataires, des marginaux sans le sou qui tirent le diable par la queue, organisent un gros party pour fêter le 43e anniversaire d’un usurier qui les exploite et les saigne à blanc.

Pour Forcier, c’était ça, le Québec.

Des exploités qui célèbrent leur exploiteur.

MONSIEUR TCHIK-A-TCHIK

Quand je regarde la plate-forme de Justin Trudeau, je pense au film de Forcier.

Les libéraux fédéraux avaient annoncé un retour à l’équilibre budgétaire cette année.

Or, comme Michel Girard l’a écrit hier, non seulement ce n’est pas le cas, mais Justin prévoit également un déficit de 94 milliards au cours des quatre prochaines années !

Si le PLC est réélu, le 21 octobre prochain, la dette nationale dépassera le cap des 800 milliards de dollars dans quatre ans !

Alors que l’économie va bien !

Habituellement, on s’endette quand ça va mal. On emprunte de l’argent à la banque pour traverser les périodes de vaches maigres. Justin, lui, emprunte quand l’économie est en pleine croissance !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Comme le Toronto Sun le titrait cette semaine : « Tax, borrow, spend ! »

Taxe les contribuables, emprunte de l’argent et dépense au max.

C’est ça, la recette de Justin.

Presser le citron des contribuables, et nous donner des cadeaux payés à même notre argent.

Qui va payer pour le party que Justin est en train d’organiser ?

Les jeunes.

Et pour qui les jeunes s’apprêtent-ils à voter ?

Pour Justin.

Comprenne qui pourra.

Les jeunes sont comme les personnages de L’eau chaude, l’eau frette : ils donnent la bascule au gars qui va les saigner à blanc.

PAYEZ, LES JEUNES !

Les jeunes descendent dans la rue, car ils ne veulent pas qu’on leur laisse une planète sale.

O.K., parfait.

Mais savez-vous ce que nous sommes en train de vous laisser, les amis ?

Une dette astronomique.

On est au resto, on s’en met plein la panse, des crevettes, du caviar, du champagne, des p’tits fours, alouette, et on vous laisse la facture !

On est comme le gars qui sort avec ses chums et qui va toujours aux toilettes quand l’addition arrive.

Et vous ne dites rien.

Vous ne bronchez pas.

C’est même pire : quand un commentateur de droite ose dire qu’il faudrait peut-être arrêter de creuser le déficit avec une pépine et commencer à se serrer la ceinture, vous déchirez votre chemise en disant que c’est épouvantable !

Allo ?

On vous tond et vous en redemandez ?

On vous presse comme des citrons et vous applaudissez ?

BÊÊÊÊÊ

Voilà pourquoi il est important d’enseigner les bases de l’économie à l’école.

Pour que les contribuables arrêtent de se faire fourrer en rigolant.

Mais quand le gouvernement a dit qu’il allait ajouter un cours d’initiation à la vie économique dans le cursus académique, les syndicats ont grimpé dans les rideaux en disant : « Il n’en est pas question ! Vous ne transformerez pas nos jeunes en vilains capitalistes ! »

C’est ça, laissez-les dans l’ignorance.

Tout contents de se faire tondre par l’héritier d’une grosse fortune.

 

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Dans les années '70, à part l'achat d'une maison et d'une auto, les gens se serraient la ceinture avant de se payer des biens de luxe (chalet, voyages, piscine). Je répétais souvent à mes enfants:"Il faut avoir des sous pour aller au zoo". Aujourd'hui, nos enfants ont deux, trois ou même quatre cartes de crédit remplies à craquer, ne paient que les intérêts et font la fête (voyage, resto, cellulaire). Bref, plusieurs sont endettés. Justin Trudeau est de cette génération et il agit lui aussi en irresponsable. Il dirige un pays à crédit sans se soucier de l'endettement. Imaginez, il propose de laisser en "héritage" près de MILLE milliards de dollars que nos jeunes et les générations futures devront rembourser à cause de son insouciance.

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Depuis la fin des années '80 que cette insouciance se vit au Québec et Canada, peut importe qui est à la tête. Les dépenses est un mal collectif, le plus beau char, la maison mieux rénové, les voyages plus fréquents, etc. 

L'endettement du peuple revient à lui-même et non à celui ou ceux qui les dirigent. 

Ches pas c'est mon point de vue et pour avoir vu tellement de proches et moins proches "tomber" à cause de leur insouciance... ?

La Vie est un sommeil,l'Amour en est le rêve et tu auras vécu,si tu as Aimé.

Link to comment
Share on other sites

et les banques et les caisses sont mort de rie  ,il s'en mette plein les poches   .  eu ne veule pas que ca change     resté endetté mes amis  $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

merci a tout les menbres qui paticipe a zonenet

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.