Après quatre années et demie de recherches, une équipe de 14 scientifiques encadrés par  l’université de Lappeenranta (LUT) en Finlande et l’Energy Watch Group ont démontré que d’ici 2050, l’humanité pouvait se passer totalement des énergies fossiles et du nucléaire pour son approvisionnement en énergie. La transition vers 100 % d’énergie renouvelable n’est pas seulement possible techniquement, elle sera aussi « économiquement compétitive ».

Nous vous avions déjà rapporté les conclusions d‘une recherche menée par une équipe d’experts de l’université de Stanford[1] aux USA. Ils ont démontré qu’une transition vers 100 % d’énergie renouvelable en 2050 est tout à fait possible dans la plupart des pays de la planète. D’autres études scientifiques viennent régulièrement confirmer ce diagnostic.
Et pourtant des opinions prétendant l’inverse continuent à s’exprimer dans les médias et sur les réseaux sociaux : dans la transition vers un système énergétique mondial neutre en CO2, l’intermittence des énergies renouvelables rendrait inéluctable le recours au nucléaire. Un dogme qui, sauf erreur, n’a jamais été démontré et encore moins validé par une recherche scientifique sérieuse.

Dirigée par le Dr Christian Breyer de l’université de Lappeenranta (LUT) en Finlande, une équipe de 14 scientifiques parmi les plus renommés au monde dans le domaine de la transition énergétique a mené sur une période de quatre ans et demi une nouvelle recherche au cours de laquelle ils ont collecté et analysé une masse considérable de données. Leur conclusion confirme qu’un système composé à 100% d’énergies renouvelables est effectivement possible à l’horizon 2050 dans les secteurs de l’électricité, du chauffage, des transports et du dessalement de l’eau, « pour un coût inférieur au système actuel utilisant des combustibles fossiles et du nucléaire ».

Publicité
Chauffage bois granulés
Chauffage bois granulés

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.