Jump to content

Géo politique


hector
 Share

Recommended Posts

Entourée d’une impressionnante ceinture militaire américaine

Pourquoi l’Iran ne pourrait pas gagner une guerre contre les Etats-Unis

 

carte-bon.gif

 

Le déploiement militaire américain est impressionnant tout le long de la frontière est de l’Iran. Ainsi, il y a près d’une vingtaine de bases militaires américaines au niveau de l’Afghanistan et du Pakistan.

L’Iran, qui connaît une nouvelle escalade de tensions avec les Etats-Unis, est plus que jamais encerclé par des forces militaires américaines. Il n’y a pas un pays frontalier avec l’Iran qui n’abrite, tout au moins, une base militaire américaine.

De l’Azerbaïdjan plus au nord, au Pakistan au sud-est, en passant par le Turkménistan et l’Afghanistan, de la Turquie, qui abrite une grande base militaire de l’OTAN, au sultanat d’Oman, l’Iran est bel et bien entouré d’une ceinture militaire américaine des plus impressionnantes. Une force de frappe redoutable que Washington décide de renforcer à la faveur de cette nouvelle escalade militaire.

Le régime iranien, bien qu’appuyé par la Russie, n’est nullement en mesure d’affronter cette terrible machine de guerre américaine et ses alliés dans la région.

La riposte iranienne rapide à l’assassinat de l’un de ses généraux dans un raid américain à Baghdad par des tirs de missiles contre des bases irakiennes utilisées par des militaires américains n’est, selon toute vraisemblance, que pour sauver l’honneur d’une nation étouffée par l’embargo imposé par les Américains depuis de longues décennies. Car, il est bien clair que l’Iran ne pourrait aucunement rivaliser militairement avec la superpuissance américaine.

En mai 2018, le Pentagone avait annoncé un renforcement de ses moyens dans le golfe Persique. Il y a actuellement plus de 35 000 soldats américains dans les pays du Golfe. Le gros se trouve bien entendu au Qatar, plus de 10 000 soldats. C’est aussi ce minuscule Etat qui accueille la plus grande base américaine à l’étranger. Il y a dix bases américaines qui sont réparties entre l’Arabie Saoudite, le Koweït, Bahreïn, les Emirats arabes unis et le sultanat d’Oman. Cela sans compter quatre bases américaines en Irak, une base en Syrie.

 

Aussi, des chasseurs bombardiers F-15, F-22 et F-35 ont été positionnés dans la région. A cela s’ajoutent des navires déployés dans la mer Caspienne ainsi que des chasseurs de mines afin de faire face à toute tentative de blocage iranien du détroit d’Ormuz.

Le déploiement militaire américain est aussi impressionnant tout le long de la frontière est de l’Iran. Ainsi, il y a près d’une vingtaine de bases militaires américaines au niveau de l’Afghanistan et du Pakistan. Il y a aussi une dizaine d’autres au niveau de pays non frontaliers mais proches de l’Iran, comme l’Ouzbékistan et le Kirghizistan.

Outre les bases militaires américaines ceinturant l’Iran, le Pentagone a également renforcé, de manière substantielle, l’armée saoudienne par des ventes d’équipements militaires hautement sophistiqués, dont des systèmes de missiles d’interception Terminal High Altitude Area Defense (THAAD).

L’Iran dispose, néanmoins, de suffisamment de force de frappe pour atteindre des objectifs au niveau de certains pays frontaliers, comme l’Irak, la Syrie ou probablement certains pays du Golfe.

S’il y a très peu d’informations précises sur les capacités militaires iraniennes, en raison notamment de la guerre psychologique permanente entre le pouvoir iranien et l’Occident, il est rapporté que l’armée iranienne posséderait des technologies militaires relativement avancées, ainsi que démontrées par la construction de missiles longue portée comme le Chahab-3. Sa technologie militaire reste essentiellement russe.

S’il est clair que l’Iran ne pourrait pas gagner une guerre ouverte contre les Etats-Unis, elle pourrait néanmoins toucher ses alliés dans la région. Le régime iranien joue d’ailleurs sur ce registre en menaçant, à chaque escalade, d’ouvrir le feu sur des cibles aux pays du Golfe, qui abritent l’essentiel de l’arsenal de guerre américain dans la région.

Le paon est réputé pour sa flûte.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.