Jump to content

Blocus ferroviaire: la Police provinciale de l'Ontario arrête des Mohawks


mediom1
 Share

Recommended Posts

  • Administrateur

La Police provinciale de l’Ontario (PPO) est intervenue lundi matin pour mettre fin au blocus des voies ferrées par les Mohawks de Tyendinaga en Ontario en arrêtant des manifestants.

• À lire aussi: Des manifestants bloquent la route 344 à Kanesatake

• À lire aussi: Pont Mercier: les Mohawks n'excluent pas d'autres actions

Des dizaines de policiers étaient sur place près de Belleville pour mettre fin à ce campement érigé le long des rails du CN en appui aux Wet’suwet’en de Colombie-Britannique qui s’oppose au gazoduc Coastal GasLink.

Des manifestants ont été menottés, mais d’autres qui se sont éloignés des voies après un avertissement de la police n’ont pas été appréhendés.

Photo TVA Nouvelles

Ceux interpellés ont été placés dans une fourgonnette. On pouvait les entendre frapper de l’intérieur sur les parois du véhicule et chanter à l’unisson, selon le réseau Global.

D’après des images diffusées sur les médias sociaux, certains des protestataires ont résisté à leur arrestation. Cette opération policière semble toutefois s’être déroulée dans un calme relatif. Elle a débuté un peu après 8 h, lundi matin.

Malgré les arrestations, les policiers et les Autochtones ont continué par la suite de discuter. En après-midi, d’autres manifestants pacifiques se sont approchés du passage à niveau où les protestataires s’étaient établis.

Ultimatum

Les autorités avaient lancé un ultimatum dimanche enjoignant les protestataires à lever leur barricade des voies avant minuit, mais les Mohawks avaient décidé de braver cet avertissement.

Les autorités avaient indiqué que si les protestataires ne partaient pas avant l'ultimatum donné, ils pourraient faire face à de possibles accusations pour ne pas avoir respecté une injonction d’un tribunal leur demandant de cesser de bloquer les voies ferrées.

Photo TVA Nouvelles

«La PPO a une responsabilité juridique pour appliquer l’injonction et a commencé à le faire ce matin, a écrit le corps de police ontarien par communiqué, lundi matin, après le début de l’opération policière. La PPO demande à tous ceux impliqués de respecter l’injonction et de partir de cette zone pour ne pas mettre en danger la paix ou la sécurité de quiconque. Tous sont encouragés à partir du site de la manifestation pacifiquement.»

La PPO a prévenu que ceux qui n’obéiraient pas seraient arrêtés.

Dans un communiqué publié dans la nuit, les Mohawks ont indiqué que leurs barricades «n’obstruent pas physiquement les voies», qui se trouvent sur le territoire établi en 1793 par un traité. De ce fait, leur protestation n’entre pas en violation avec l’injonction formulée au début du mois.

Ils ont aussi demandé à la «PPO de s’abstenir de l’usage de la force et permettre une résolution pacifique».

Le blocus ferroviaire, en appui aux Autochtones qui s'opposent au gazoduc Coastal GasLink dans le nord de la Colombie-Britannique, dure maintenant depuis 19 jours.

Les Mohawks demandaient notamment que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) quitte les terres des Wet’suwet’en, comme le voulaient les chefs héréditaires de cette Première Nation de Colombie-Britannique, avant de s’en aller. La GRC avait accepté cette demande et s’était retirée vendredi, sans toutefois mettre fin à ses patrouilles dans le secteur, ce que demandaient également les chefs héréditaires Wet’suwet’en.

Ce blocus des voies du CN à Tyendinaga était le plus dommageable pour l’économie canadienne parmi tous ceux qui ont été érigés partout au pays, car ce corridor ferroviaire relie le sud de l’Ontario au Québec et aux Maritimes.

Le transport de marchandises a donc été grandement perturbé, notamment dans l’est du pays, de même que les services de transport de passagers de VIA Rail à l’est de Toronto.

Dimanche, après la levée vendredi soir d’une barricade qui avait été érigée mercredi sur une voie ferrée à Saint-Lambert, exo, la société responsable des trains de banlieue dans la région de Montréal, a annoncé que son service sur la ligne de Mont-Saint-Hilaire reprendrait ce lundi, ce qui a été le cas. Les usagers de la ligne Candiac devront, eux, encore patienter et utiliser le service de navette par autobus, étant donné que des Mohawks bloquent toujours des rails à Kahnawake.

Justification d’Ottawa

Le gouvernement fédéral a commenté de manière générale l’intervention de la police ontarienne, sans toutefois se mouiller, affirmant que c'était du ressort de la PPO.

«On veut résoudre cette situation de manière paisible, mais il faut que les barricades descendent parce que cela a un effet extrêmement sur l’économie», a dit le ministre des Transports, Marc Garneau, en marge d’une rencontre sur cette question avec le premier ministre Justin Trudeau, les autres principaux ministres engagés dans ce dossier, ainsi que la commissaire de la GRC Brenda Lucki.

Le fédéral veut poursuivre les négociations.

«Les canaux sont toujours ouverts. Nos ministres sont disposés à discuter avec les chefs traditionnels, mais encore une fois, il faut que les barricades soient levées», a précisé Pablo Rodriguez, le leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec pour les libéraux fédéraux. Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, a toutefois mentionné que les pourparlers étaient difficiles.

«C’est clair qu’on fait face à beaucoup de méfiance», a-t-il mentionné au sujet des discussions avec les chefs héréditaires des Wet’suwet’en qui ont été échaudés par des interventions policières de la GRC.

Ottawa dit en outre rester en «étroite communication» avec les provinces.

Manifestation à Ottawa

Une manifestation en appui aux Autochtones de Wet’suwet’en qui s’opposent au projet Coastal GasLink se déroulait lundi après-midi dans les rues du centre-ville d’Ottawa, près du Parlement. Quelques centaines de personnes y participaient. Ils ont notamment dénoncé les actions de la GRC dans cette région du nord de la Colombie-Britannique.

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.