Jump to content

Des cosmonautes ne veulent pas du vaccin russe contre la COVID-19


Recommended Posts

  • Membre

Des cosmonautes ne veulent pas du vaccin russe contre la COVID-19

L'ingénieur Sergueï Koud-Svertchkov
AFP L'ingénieur Sergueï Koud-Svertchkov

Les cosmonautes russes qui doivent décoller le 14 octobre vers la Station spatiale internationale (ISS) ont dit jeudi ne pas vouloir du vaccin vanté par Moscou comme remède contre la COVID-19, faute d’une fiabilité établie. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

« Moi, personnellement, je dirais que je ne me vaccinerai pas, car je suis très prudent en ce qui concerne cette question », a affirmé, masqué, lors d’une conférence de presse à la Cité des Étoiles le commandant de bord Sergueï Ryjikov.

« Les cosmonautes ne sont pas libres de prendre eux-mêmes les décisions qui concernent leur santé, ce sont les médecins qui prennent les décisions sur la vaccination », a expliqué pour sa part l’ingénieur de bord du futur équipage, Sergueï Koud-Svertchkov.

« La décision de recommander la vaccination aux cosmonautes ne sera prise que lorsque le vaccin sera testé et qu’il sera clair qu’il est fiable », a-t-il renchéri.

Sergueï Ryjikov a par ailleurs relevé que du point de vue épidémiologique, « l’ISS est actuellement l’endroit le plus sûr de la planète », du fait des procédures sanitaires en vigueur pour les humains s’y rendant.

La Russie, son président Vladimir Poutine en tête, a vanté l’efficacité de son vaccin « Spoutnik-V » contre le nouveau coronavirus, développé en un temps record, bien qu’il n’ait été testé formellement que sur quelques dizaines de personnes. 

Quelque 40 000 volontaires doivent être vaccinés à Moscou dans le cadre de nouveaux essais au cours des semaines à venir, et des milliers d’autres dans d’autres pays. 

Aucune étude indépendante n’a pu être réalisée sur les recherches russes, et l’Organisation mondiale de la Santé s’est montrée sceptique dès lors sur l’efficacité réelle du vaccin.

Plusieurs hauts responsables russes ont néanmoins annoncé avoir été vaccinés au Spoutnik V, à l’exemple du ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, et du maire de Moscou, Sergueï Sobianine. M. Poutine a affirmé qu’une de ses filles avait aussi été vaccinée.

Link to comment
Share on other sites

J'avoue que je ne suis pas le genre a me précipiter pour être la première vacinée... Je vais probablement attendre de voir ce que ça donne. Et je ne voudrais surtout pas être obligé de me faire vacciner... Le masque et la distanciation (et même le confinement) OK mais le vaccin obligatiore en première ligne, non merci...

Personne

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.