Jump to content

L’hôtel Canada et la maison Québec


mediom1
 Share

Recommended Posts

  • Administrateur

Chaque fois que je critique le multiculturalisme, il y a toujours des agités du bocal qui me traitent de raciste.

« Tu es contre la diversité ? Tu rêves d’un Québec exclusivement peuplé de Blancs francophones tricotés serrés ? »

Pour rassurer ces lapins hypersensibles qui voient du racisme partout, mononcle Richard va expliquer aujourd’hui la différence entre le multiculturalisme et l’interculturalisme. 

DANS LA MÊME CHALOUPE

Contrairement à ce que vous font croire certains militants crinqués, être contre le multiculturalisme ne veut pas dire être contre la diversité. 

On est juste contre une certaine façon de gérer la diversité.

Imaginez une chaloupe avec, à son bord, des rameurs de différentes origines.

Le multiculturalisme, c’est « chaque rameur rame dans la direction qu’il veut ».

L’interculturalisme, c’est « tous les rameurs rament dans la même direction ».

Permettez-moi de citer Alain Cabras, un prof de sciences politiques à l’Université d’Aix, qui explique très bien la différence entre le multiculturalisme (modèle favorisé par le Canada­­­) et l’interculturalisme (modèle favorisé par le Québec).

« Si une société multiculturelle nécessite que chaque groupe qui la compose soit reconnu et respecté, une société interculturelle impose une exigence supplémentaire : qu’ils fassent “sens” ensemble. 

La société interculturelle s’appuie sur trois piliers. 

  1. Elle prône de reconnaître, avec bienveillance, les différences culturelles qui la composent. 
  2. Elle préconise de les intégrer dans l’ensemble d’accueil – ce qui impose qu’une culture majoritaire soit reconnue et préservée. 
  3. Et elle combine ces différences culturelles dans une quête de sens commune : nation, république, liberté ou n’importe quelle autre cause. Cela implique que la cause du groupe majoritaire soit devenue celle des groupes minoritaires. »

L’HÔTEL ET LA MAISON

Comme Justin l’a déclaré lors d’une entrevue tristement célèbre accordée au New York Times, le Canada, pour lui, n’a pas de « tronc commun », ou de « culture majoritaire ».  

C’est un hôtel. 

Les interculturalistes, eux, ne conçoivent pas la nation comme un hôtel lambda qui ressemble à n’importe quel autre hôtel, mais comme une maison. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Ce n’est pas du tout la même chose. 

Une maison a une âme. 

Quand tu entres dans une maison, tu entres chez quelqu’un. 

Je suis sûr que, lorsque vous allez dans un « bed and breakfast », vous ne vous comportez pas de la même façon que lorsque vous allez à l’hôtel. 

Eh bien, c’est tout ce que les tenants de l’interculturalisme demandent.

Tu viens chez nous ? Parfait, tu es le bienvenu !

Mais chez nous, il y a des règles. Des coutumes. Des façons de faire. Qui sont liées à des traditions, à des souvenirs, à un passé, à une histoire.

Une mémoire.

Dire qu’il existe une culture nationale au Québec, ce n’est pas fermer la porte aux autres cultures. 

C’est juste dire : « Ici, tu n’es pas partout. Tu n’es pas nulle part. Tu es chez nous. Nous allons t’expliquer qui nous sommes. D’où nous venons. Dans l’espoir que, bientôt, quelle que soit ton origine, tu te joignes à notre grande famille et appelles notre maison “chez moi”... » 

UNE MÉSENTENTE

Pourquoi je parle de ça maintenant ? Car je crois que les gens qui ne cessent de nous traiter de racistes depuis quelque temps ne comprennent pas cette nuance importante.

Soit parce qu’ils sont bouchés.

Soit parce qu’on n’a pas pris le temps de leur expliquer.

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

J'adore Richard Martineau. Je suis souvent entièrement d'accord avec lui.

De plus, je ne suis plus capable de supporter les critiqueux, chialeux, censureux... C'est normal de ne pas aimer les mêmes choses. Mais vouloir systématiquement retirer tout ce qui ne nous plait pas, c'est ridicule.

Et ça m'amuse que « Les petits lapins » de mononcle Richard se retrouve même dans les caricatures !

Legault_Lapins3e8c1165-6510-4ff7-aa72-ea

Personne

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.