Jump to content

Annonce d'Arruda: des restaurateurs sont en furie


mediom1
 Share

Recommended Posts

  • Administrateur

Les propos du directeur national de santé publique par rapport à la fermeture des restaurants ont eu l’effet d’une bombe.

• À lire aussi: COVID-19: la Santé publique n’aurait pas fermé les restaurants

Le directeur national de santé publique a annoncé, mercredi, qu’il n’avait pas recommandé la fermeture des restaurants et des musées en zone rouge. Malgré cela, le gouvernement Legault a tout de même décidé de le faire.

Il n’en fallait pas plus pour que des restaurateurs, déjà en furie depuis plusieurs mois, explosent.

«Quand j’ai entendu ça, j’ai sauté en l’air. J’ai pensé aux 10 000 restaurants qui ont fait faillite au Canada. C’est affreux», s’est exclamé Éric Luksenberg, propriétaire de deux restaurants dans le Vieux-Montréal, Chez Éric et du Homard Fou.

 

 

En entrevue à l’émission de Denis Levesque, le restaurateur n’arrive pas à comprendre la décision du premier ministre du Québec.

«Pourquoi fermer, s’il n’y a pas de problème, s’il n’y a pas de malades et qu’en plus la Santé publique vous dit qu’il n’y a pas de problème? Expliquez-moi!»

M. Luksenberg a ajouté que bien des restaurants sont au bout du rouleau. Selon lui, malgré les promesses de subventions du gouvernement, plusieurs n’ont pas reçu le moindre sou.

«On n’est pas contents! Legault a annoncé qu’il ne fallait pas s’inquiéter, qu’on allait nous donner les loyers et tout nous payer. On est presque le 15 décembre et on n'a toujours rien touché», a-t-il déploré.

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

 

Le gouvernement a justifié la fermeture des restaurants en expliquant qu’il était pratiquement impossible que les clients respectent les mesures de distanciation sociale dans ces établissements. À ce sujet, Luksenberg n’est pas du tout d’accord.

«Ce n’est pas vrai. Nous, on prenait les téléphones à l’entrée du restaurant. J’ai 66 ans et je n’ai vu personne sortir malade de mon restaurant. Les restaurateurs des zones orange font attention et font leur travail. Pourquoi, nous, en zone rouge, on ne serait pas capables de faire le travail? Il a écrasé tous les restaurateurs. On est tous morts. C’est affreux!»

«Quand vous faites la queue pour votre pizza au Costco, vous faites quoi. Ils vous ont demandé votre numéro de téléphone? Non. C’est deux poids deux mesures. Ils ont pris les restaurants en grippe, je ne sais pas pourquoi», a ajouté le propriétaire.

Selon le restaurateur, les restaurants en zone rouge sont prêts à tout afin de rouvrir le plus rapidement possible.

«S’il le faut, on va se laver les pieds. Pas de problème! Mais qu’ils ne disent pas qu’on ne va pas respecter les règles. On est qui, nous?»

«On veut travailler, il n’y aura pas de malades chez nous», a lancé Éric Luksenberg  

  • Écoutez la chronique de Miguel Ouellette, directeur des opérations et économiste à l’IEDM, au micro de Pierre Nantel sur QUB radio:  

                                         À la gang, on sait tout. 

 

                             Mediom1-Administrateur

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.