Jump to content

COVID : des chercheurs testent un nouveau traitement censé conférer une immunité immédiate


jack
 Share

Recommended Posts

  • Membre

covid chercheurs testent protocole immunite immediate

 

Alors que les premières doses de vaccins ont déjà commencé à être injectées dans certains pays, profitant prioritairement aux soignants et personnes les plus vulnérables, les chercheurs continuent de chercher des moyens d’entraver la propagation du virus de manière plus immédiate. Dans ce but, une équipe de biologistes britanniques, en collaboration avec le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca, mènent des essais cliniques concernant un nouveau cocktail d’anticorps monoclonaux ciblant la protéine Spike du SARS-CoV-2 et censé conférer une immunité immédiate contre l’infection après injection. S’il affichait le succès attendu, ce cocktail immunitaire pourrait considérablement limiter les risques d’infection. 

 
 

Des chercheurs britanniques testent un nouveau médicament qui pourrait empêcher une personne exposée au coronavirus de développer la COVID-19, et qui, selon les experts, pourrait sauver de nombreuses vies. La thérapie par anticorps conférerait une immunité instantanée contre la maladie et pourrait être administrée en tant que traitement d’urgence aux patients hospitalisés et aux résidents des centres de soins pour aider à contenir les contagions.

Catherine Houlihan, virologue à l’University College London Hospitals NHS Trust (UCLH), qui dirige une étude appelée Storm Chaser sur le médicament, explique : « Si nous pouvons prouver que ce traitement fonctionne et empêche les personnes exposées au virus de développer la COVID-19, ce serait un ajout enthousiasmant à l’arsenal d’armes en cours de développement pour lutter contre ce terrible virus ».

Une protection immédiate en attendant une couverture vaccinale globale

Le médicament a été développé par l’UCLH et AstraZeneca, la société pharmaceutique qui a également créé, avec l’Université d’Oxford, un vaccin que l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé devrait approuver pour une utilisation en Grande-Bretagne la semaine prochaine. L’équipe espère que l’essai montrera que le cocktail d’anticorps protège contre la COVID-19 pendant 6 à 12 mois. Les participants à l’essai le reçoivent en deux doses, l’une après l’autre. S’il est approuvé, il sera proposé à une personne qui a été exposée au virus au cours des huit jours précédents.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.