Jump to content

Comment réussir à créer un jardin intérieur


jack
 Share

Recommended Posts

  • Membre

Comment réussir à créer un jardin intérieur

 

La majorité des personnes ne se rendent pas compte réellement que la reproduction des conditions climatiques naturelles chez soi est une entreprise compliquée. Vous voulez probablement réussir à créer un jardin intérieur, soit pour admirer la beauté des fleurs ou produire vos propres légumes. Dans ce cas, examinez les méthodes suivantes qui vous aideront à faire une culture en conteneur ou à réaliser un jardin hydroponique. Sans aucun doute, nos recommandations vous seront très utiles pour concevoir un jardin intérieur aussi réussi que possible.

 
 
 

 

Partie 1
La préparation
  1. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 1
    1
    Choisissez le style de votre jardin. S'agissant du jardinage d'intérieur, il y a deux systèmes principaux : la culture en conteneur et le jardinage hydroponique appelé aussi jardinage aquaponique ou hors-sol. Le premier système correspond bien à son intitulé. Le jardinier cultive ses plantes dans un ensemble de conteneurs ou de pots garnis de terre ordinaire. Un jardin hydroponique est un jardin intérieur spécial dans lequel on emploie de l'eau fertilisée, qui abrite parfois des poissons vivants, et un substrat pour les plantes, qui sont disposées verticalement. Chaque système présente des avantages pour des raisons différentes.
    • Le jardinage en conteneur est une bonne option pour quelqu'un qui souhaite changer la disposition des plantes ou même les déplacer à l'extérieur. Dans ce système, vous pouvez cultiver n'importe quelle plante de n'importe quelle grandeur.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 1Bullet1
    • Un jardin hydroponique convient aux personnes qui cherchent à cultiver plusieurs plantes dans un espace réduit. Généralement, ce type de jardin sert à la culture des légumes.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 1Bullet2
     
     
     
  2. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 2
    2
    Choisissez un endroit approprié. Si vous voulez réussir à créer un jardin intérieur, efforcez-vous de choisir un emplacement qui aidera vos plantes à pousser. L'endroit devrait être bien ensoleillé et équipé de plusieurs fenêtres. Une exposition vers l'est ou l'ouest sera la plus favorable. Autant que possible, placez votre jardin, c’est-à-dire vos conteneurs ou votre jardin hydroponique, à proximité d'une fenêtre pour lui permettre de recevoir plus de chaleur, et être mieux exposé aux rayons du soleil.
    • Évitez les locaux froids, comme un grenier ou un garage. En effet, le froid risque de tuer ou de ralentir la croissance des plantes, tandis que la chaleur a généralement l’effet inverse.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 2Bullet1
    • Ne choisissez pas un emplacement près d'un ventilateur ou d'une bouche d'aération, car la circulation de l'air risque de dessécher vos plantes et les endommager.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 2Bullet2
     
  3. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 3
    3
    Contrôlez soigneusement l'environnement. Pour réussir votre projet, vous devez réaliser cette opération. Bien que cela exige plus de travail, un contrôle correct augmentera considérablement vos chances de réussite. Ce contrôle porte sur trois facteurs : la température de l'air, l'eau et l'état du sol. Les procédures varieront légèrement selon le système de jardin et les plantes cultivées. Cependant, quelques outils utiles vous faciliteront la tâche.
    • Essayez des tapis chauffants. En général, la majorité des plantes se développent bien, si elles sont exposées à des températures comprises entre 25°C et 30°C. Probablement, vous ne voudrez pas que la température de votre maison soit aussi élevée, surtout en été. Pour remédier à cet inconvénient, vous pouvez acheter des tapis électriques pour chauffer les pots par le bas, afin de réguler la température du terreau.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 3Bullet1
    • Installez un système goutte à goutte. Un arrosage régulier est souvent assez difficile à assurer. Donc, au lieu de mettre en place des systèmes de rappel, essayez d'installer un système d'irrigation goutte à goutte. Ce dispositif comprend une série de petits tubes pour chaque plante, et une minuterie qui commande l'admission d'eau d'arrosage pendant un certain temps au cours de la journée.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 3Bullet2
    • Mettrez en place un système d'éclairage. Les fenêtres laissent bien passer un peu de soleil, mais vous aurez besoin de fournir à vos plantes un complément de lumière par des moyens artificiels. Généralement, les gens préfèrent les lampes fluorescentes parce qu'elles sont rentables. De plus, elles donnent de bons résultats. Sinon, vous pouvez acheter une lampe chauffante thermique pour cultiver des plantes d'intérieur[1].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 3Bullet3
     
  4. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 4
    4
    Choisissez vos plantes. Tout comme dans un jardin à l'extérieur, vous pouvez cultiver plusieurs variétés de plantes dans votre jardin intérieur, comme les légumes, les baies, les fines herbes, les fleurs, les plantes décoratives et les salades. Avant d’aller à la pépinière pour sélectionner au hasard des plantes attrayantes, vous devrez d'abord déterminer celles qui correspondent le mieux à votre jardin. Certaines plantes s'épanouissent à l'intérieur tandis que d'autres auront du mal à y parvenir. Voici quelques plantes qui conviennent bien à un jardin intérieur.
    • Les légumes : la tomate, le poivron, l'aubergine, la carotte, les radis, les haricots, les petits pois et les champignons[2].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 4Bullet1
    • Les fruits: la fraise, les figues et le raisin[3].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 4Bullet2
    • Les herbes : le basilic, le laurier, la ciboulette, le persil, le romarin, l'origan, la sauge, l'estragon et le thym[4].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 4Bullet3
    • Les fleurs : la fleur de lune, la violette africaine, le souci, le bégonia, le cactus et les plantes grasses[5].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 4Bullet4
     
     
     
 

 

Partie 2
La culture en conteneur
  1. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 5
    1
    Choisissez vos conteneurs. Vous pouvez choisir des conteneurs de plusieurs types. Il y a les pots traditionnels ou les conteneurs qui sont proposés par les magasins de fournitures de jardin. Il est aussi possible d'utiliser des bouteilles en plastiques ou de vieux vases. Au début, vous n'avez pas besoin d'un grand conteneur pour planter des graines. Au moment du repiquage, il vous faudra un récipient qui peut contenir le double du volume de la motte racinaire de la plante. Recherchez des conteneurs munis de trous à la base pour permettre le drainage. Vous pouvez aussi percer des trous au fond de vos pots, si nécessaire.
    • Les conteneurs en plastique retiennent mieux l'humidité, mais plusieurs personnes préfèrent les pots en terre cuite.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 5Bullet1
    • Essayez de faire du recyclage en vous servant de vieilles boites de café ou de bouteilles en plastique d'un litre. De cette façon, votre jardin vous permettra de faire d'une pierre deux coups !
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 5Bullet2
    • Pour améliorer le drainage, vous pouvez couvrir le fond des conteneurs avec des cailloux.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 5Bullet3
    • Si vous choisissez des conteneurs en bois, prenez une variété qui est particulièrement résistante à la pourriture comme le séquoia ou le cèdre.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 5Bullet4
    • N'utilisez pas un récipient qui a contenu des produits chimiques, car il peut tuer votre plante.
     
     
     
  2. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 6
    2
    Faites votre mélange d'empotage. Malheureusement, vous ne pouvez pas vous servir de la terre de votre jardin pour cultiver des plantes en pots. Souvent, le sol externe contient des microbes et des insectes qui risquent de tuer votre plante à la longue. De plus, la terre contient rarement des proportions équilibrées de sable et d'argile pour avoir une porosité appropriée. Vous pouvez acheter du terreau prêt à l'emploi. Cependant, vous ferez des économies et vous aurez une meilleure idée sur la qualité du mélange, si vous le préparez vous-même. Dans ce but, vous aurez besoin d'une part de fibres de noix de coco, une part de vermiculite et deux parts de compost. Ces produits sont disponibles dans les magasins de jardinage.
    • Trempez la fibre de noix de coco dans de l'eau pour la réhydrater. Généralement, le produit est livré avec des instructions d'emploi que vous devrez appliquer.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 6Bullet1
    • Mélangez bien la fibre de noix de coco avec la vermiculite, puis ajoutez le compost.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 6Bullet2
    • Pour améliorer la qualité du mélange, il est préférable d'y ajouter une demi-tasse ou une tasse de tortillons avant la plantation. Les tortillons sont simplement des déjections de vers de terre[6].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 6Bullet3
     
  3. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 7
    3
    Installez votre jardin. S'il s'agit d'un grand jardin intérieur, vous devrez probablement mettre en place un système d'étagères pour disposer vos plantes. Sinon, inspirez-vous des recommandations précédentes pour ranger vos conteneurs dans un espace approprié. Vous devrez également surveiller les facteurs de contrôle, c'est-à-dire l'éclairage, l'eau et la régulation de la température. Si vous avez opté pour un système d'étagères, vous pouvez accrocher des lampes fluorescentes, et installer votre système goutte à goutte sur les étagères. Sinon, organisez votre espace de façon à ajuster tous les composants facilement. Les tapis chauffants doivent être placés sous l'emplacement des conteneurs.
    • Pensez à installer des minuteries pour commander la mise en route et l'arrêt des lumières, des tapis chauffants et du système d'irrigation goutte à goutte. Ainsi, vos systèmes fonctionneront uniquement pendant certaines périodes de la journée.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 7Bullet1
    • N'oubliez pas que les plantes ont des besoins différents en lumière. Par conséquent, groupez les vôtres d'une manière appropriée. Par exemple, placez les plantes photophiles ensemble. Faites de même pour les plantes d'ombre.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 7Bullet2
     
  4. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 8
    4
    Entretenez vos plantes. Pour réussir effectivement votre projet, vous devrez entretenir votre nouveau jardin. Assurez-vous que vos plantes reçoivent suffisamment de lumière et d'eau. D’autre part, la température du terreau ne doit pas tomber en dessous de 20°C. Si vos plantes sont trop grosses, vous devrez les transplanter dans des conteneurs plus grands, ou les fractionner en plusieurs plantes que vous pouvez conserver, ou donner à vos amis.
    • Si vous remarquez une plante qui s’affaiblit, qui porte des taches brunes ou qui est manifestement en train de mourir, isolez-la pour éviter de contaminer les autres plantes par une maladie ou un virus.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 8Bullet1
    • Dans le but de favoriser la croissance de vos plantes, vous pouvez améliorer la teneur du terreau en nutriments, en y incorporant du compost ou des engrais.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 8Bullet2
    • Vous pouvez placer les pots dans des bacs en pierre, pour que l'eau de drainage favorise la croissance des plantes, en leur fournissant l'humidité nécessaire[7].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 8Bullet3
     
     
     
 

 

Partie 3
Les jardins hydroponiques
  1. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 9
    1
    Installez un système hydroponique. Il existe plusieurs façons d'y arriver, mais elles obéissent toutes au même principe. En général, vous aurez un réservoir d'eau à la partie inférieure, des piles d'étagères et de plantes à la partie supérieure. L'eau fertilisée du réservoir est envoyée aux plantes à l'aide d'une pompe. Cette eau irrigue les plantes, et l'excédent retourne au réservoir. Voici quelques variantes de ce système.
    • Mettez des poissons dans votre réservoir. Les poissons d'eau douce fertiliseront naturellement l'eau en y déposant leurs déchets organiques, créant ainsi un mélange riche en nutriments pour vos plantes.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 9Bullet1
    • Créez un système de culture hydroponique de petite taille. Vous n'avez pas besoin d'une grosse unité de rangement et de plusieurs accessoires pour créer un système simple. Vous pouvez utiliser des morceaux de bouteilles en plastique et une fenêtre ensoleillée. Pensez à réaliser un tel système dans un petit espace[8].
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 9Bullet2
    • Il est préférable d'utiliser un grand conteneur plutôt que plusieurs petits pots. Les systèmes hydroponiques sont très nombreux. L'un d'eux consiste à employer un grand bac pour cultiver une même culture au lieu de se servir de plusieurs petits conteneurs.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 9Bullet3
     
  2. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 10
    2
    Choisissez votre emplacement. Tout comme une culture en pots, un jardin hydroponique a besoin de la lumière du soleil pour prospérer. Choisissez un espace à proximité d'une fenêtre. En fait, si votre jardin est petit, la lumière en provenance de la fenêtre peut suffire. De plus, vous devrez trouver un endroit ayant de l'espace verticalement pour empiler les éléments du système. Essayez d'installer votre système hydroponique en employant une unité de rayonnage ou des étagères de bibliothèque.
    • Ne placez pas directement les étagères au-dessus ou sous une bouche ou un conduit d'aération.
    • Pour éviter les moisissures, efforcez-vous de poser votre système hydroponique sur un sol dur au lieu d'une moquette.
     
  3. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 11
    3
    Préparez vos conteneurs. Comme dans le cas de la culture en pots, n'importe quel conteneur fera l'affaire, tant qu'il n'a pas été chimiquement contaminé, et qu'il permet un drainage par le bas. Vous devrez percer des trous si la base du conteneur est étanche, afin de permettre d'évacuer l'eau. Au lieu d'utiliser du terreau, remplissez vos conteneurs avec de la perlite. C'est un corps poreux qui remplace le terreau et qui est bien adapté à ce genre de culture. Ensuite, plantez vos graines comme d'habitude, et arrosez-les abondamment pour réduire le choc de la transplantation.
     
  4. 4
    Installez votre système. Si vous avez acheté un système de culture hydroponique, vous n'aurez qu'à l'installer en suivant les instructions du fabricant. Si vous avez construit un système artisanal, vous pouvez faire votre installation en suivant les recommandations suivantes. Placez le réservoir d'eau sur l'étagère inférieure, qui doit se trouver à quelques centimètres du sol. Ensuite, disposez les conteneurs sur les étagères au-dessus du réservoir. Le conteneur inférieur devrait couvrir pratiquement le réservoir, et l'espace le séparant de ce dernier devrait être assez faible. Installez votre système de pompage pour acheminer l'eau vers les plantes disposées sur les étagères au-dessus.
    • Accrochez vos lumières fluorescentes directement au-dessus des plantes.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 12Bullet1
    • Vous pouvez installer une minuterie pour contrôler le fonctionnement de la pompe à eau, afin qu'elle ne se mette en route que pendant quelques heures par jour.
      Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 12Bullet2
    • En cas de besoin, demandez à votre pépiniériste de vous donner des conseils précis sur votre système.
     
  5. Image intitulée Design a Successful Indoor Garden Step 13
    5
    Assurez l'entretien de votre système. Avec le temps, vous devrez maintenir votre système hydroponique en bon état, pour qu'il continue à fonctionner normalement. Faites l'appoint d'eau dans le réservoir si nécessaire, et ajustez l'éclairage en fonction de la croissance des plantes. Si vous avez placé des poissons dans le réservoir, vous devrez vérifier qu'ils sont en bonne santé et qu'ils ne manquent pas de nourriture ou d'espace[9].
     
     
     
 

Conseils

  • Étant donné que la plupart des jardins intérieurs sont petits, pensez à limiter le nombre de vos plantes. Vous devrez résister à la tentation d'avoir un jardin surpeuplé, surtout si vous plantez des graines, et si vous obtenez des plants d'une bonne qualité. Assurez-vous de réserver suffisamment d'espace à chaque plante et lui fournir un éclairage suffisant. Débarrassez-vous des plantes les plus faibles, ou donnez-les à quelqu'un qui aime le jardinage. Taillez les plantes, si nécessaire.
  • Choisissez des variétés robustes, qui résistent aux maladies. Cela vous aidera à avoir un jardin d'intérieur en bonne santé.
  • Vous aurez besoin de polliniser manuellement les fleurs de certaines plantes à l'aide d'une petite brosse puisqu'il n'y a pas d'agents pollinisateurs chez vous.
  • Pour limiter les maladies provoquées par les parasites, vous pouvez utiliser l'huile de « neem ». C'est une huile végétale obtenue à partir des graines du margousier, une plante que vous pouvez cultiver. Cette huile contient des produits chimiques naturels semblables aux estrogènes, qui éliminent les virus, les champignons, les bactéries, et qui dissuadent les insectes nuisibles de manger vos plantes.
  • Si vous constatez qu’une plante présente des signes de maladie ou des moisissures, il est préférable de vous en débarrasser, ou au moins de couper immédiatement toutes les feuilles infectées. Examinez la question. C'est peut-être triste de jeter une plante ou deux, mais si la maladie se répand, votre jardin entier peut en pâtir !
  • Si vous voulez placer des poissons dans le réservoir de votre système hydroponique, vous ne pourrez le faire qu'une semaine au moins après l'installation, de façon à laisser le temps à l'eau de s'acclimater à son nouvel environnement.
 
 
 

Avertissements

  • Réagissez immédiatement, si vous remarquez la présence d'insectes nuisibles, des signes de maladie ou des moisissures ou d'autres anomalies ! Ne reportez pas l'arrachage des plants contaminés, ou leur traitement par la pulvérisation d'insecticide. L'attente aggravera le problème.
  • Quel que soit le système de culture choisi, assurez-vous que votre jardin est en sécurité. L'eau et l'électricité ne vont pas ensemble, pourtant, vous aurez les deux, parce qu'il faut arroser les plantes et produire de la lumière. Il est préférable de confier la réalisation du câblage à un électricien qualifié. Vous devrez éviter à tout prix la destruction de votre jardin par un incendie, en raison d'une défaillance électrique !
 

Éléments nécessaires

  • Un compost d'une bonne qualité ayant une forte teneur en éléments nutritifs. Cet élément est obligatoire.
  • Des pots à fleurs très propres. Ces éléments sont obligatoires.
  • Des plantes ou des graines. Ces éléments sont obligatoires.
  • Un petit arrosoir ou un pichet. Cet élément est obligatoire.
  • Un thermomètre. Cet élément est obligatoire.
  • Des engrais. Ces éléments sont obligatoires.
  • Du pesticide. Cet élément est obligatoire, si des insectes arrivent, ce qui se produira à plus ou moins brève échéance.
  • Une minuterie pour contrôler l'éclairage. Cet élément est facultatif.
  • De la peinture blanche ou des feuilles afin d’améliorer le pouvoir réfléchissant des murs. Cet élément est facultatif.
  • Un ventilateur oscillant. Cet élément est facultatif, mais fortement recommandé.
  • Un système de ventilation ou d'ionisation. Cet élément est facultatif, mais il devient obligatoire, si les plantes poussent en dégageant de fortes odeurs.
Link to comment
Share on other sites

Guest Maheegan

Voici une adresse (en france malheureusement mais ça vous donnera des idées !)  pour ceux qui n'ont pas la main verte pour des plantes d'intérieur / extérieur

http://www.rayon-de-serre.fr/28-pas-la-main-verte

 

 

Voici aussi deux petites vidéos : 

 

 

 

 

 

15 plantes parfaites pour les personnes qui n'ont pas la main verte

Par
 

5 plantes faciles et économiques pour ceux qui n’ont pas la main verte !

5plantes-faciles
 

Vous avez envie de verdure et de couleurs dans votre intérieur, mais sans y consacrer trop de temps ou d’argent ? Bons Plan Online a listé pour vous les plantes qu’il vous faut et qui demandent très peu d’arrosage et de matériel. Oubliez les outils de jardinage et autres petits accessoires, mais révisez plutôt vos cours de latin parce que les noms en -cus, -tum et en -ae sont nombreux !

 

 

 

 

1. Les orchidées, pour les pas doués

La mode des orchidées ne cesse d’évoluer. On en trouve partout, c’est joli, pas cher, et surtout facile d’entretien. Il suffit de les tremper quelques minutes dans un fond d’eau puis de laisser égoutter. Et seulement une fois par semaine ! Et pour l’entretenir, il suffit de retirer les fleurs qui se fanent pour voir de nouveaux bourgeons repousser. N’hésitez pas à la changer de place en fonction de la saison pour qu’elle profite toute l’année d’une luminosité parfaite.

BPO_Astuce_Plantes_Faciles_Economiques_main_verte

© entretienorchidee.fr

 

2. Les cactus, pour les fainéants de l’arrosage

C’est bien connu, si vous avez des cactus dans votre intérieur, c’est que vous êtes particulièrement nul avec un arrosoir. Ces petites plantes nous viennent d’Amérique et sont de vrais chameaux en matière d’hydratation. Il lui faut très peu d’eau, juste une fois par mois. La seule condition sine qua non pour conserver votre petit cactus, c’est de lui donner beaucoup de lumières.
Si vous avez envie d’une touche de verdure originale et sans effort, n’hésitez pas à craquer sur des cactées en pot. Vous en trouverez des petits à prix réduits dans les magasins spécialisés. Vous pouvez déjà vous en acheter un pour 2€ seulement.

© Precious Lifestyle

© Precious Lifestyle

3. Le chlorophytum, pour de la verdure même dans la salle de bains

Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais vous allez rapidement apprécier sa facilité d’entretien. Cette plante a de belles feuilles longues et bouclées faciles à conserver et même à multiplier. Elle a besoin d’un environnement humide, et de beaucoup de lumière. Du coup, si votre salle de bains est suffisamment éclairée par la lumière du jour, ce sera une pièce idéale pour votre chlorophytum. Et le gros plus de cette plante, c’est qu’elle a des vertus dépolluantes. Rien de mieux pour assainir l’air de votre intérieur de manière naturelle.

© ficus.co.uk

© ficus.co.uk

4. Le guzmania, pour une touche de couleur exotique

Encore un nom un peu spécial pour une plante tout aussi spéciale. Entretenir un guzmania est d’une simplicité enfantine. Il faut juste le maintenir au chaud car il ne supporte pas les températures inférieures à 18°C. L’arrosage est bien entendu modéré avec juste quelques petites doses d’eau versées de façon hebdomadaire. Cette plante a la particularité de ne fleurir qu’une seule fois dans sa vie, pendant 6 mois. Malheureusement, il vous faudra alors la recycler. Mais vous pouvez ainsi amener de la gaieté dans votre intérieur sans effort pendant une demi-année.

© florajet.com

© florajet.com

5. Le zamioculcas, pour les plus récalcitrants

Si vous êtes vraiment un cancre du jardinage même cette plante saura résister à votre négligence.Le zamioculcas est un petit arbre quasiment impérissable. Il peut vivre dans une pièce peu lumineuse, et avec un arrosage minime. Si vous pensez à lui deux fois par mois, il sera déjà très content. Cette plante est la plus chère de notre sélection, entre 15 et 20 euros. Mais elle durera tellement longtemps que ce serait presque un investissement.

© My Flower Land
Et voici les dix suivantes : Chaque plante requiert une attention toute particulière pour se développer : son exposition à la lumière, sa fréquence d’arrosage, sa saison de rempotage, sa fécondation, son taillage, etc. Parfois, il n’est pas évident de gérer la végétalisation de sa maison, à moins de tenir un cahier quotidien pour chaque plante… Ou d’avoir naturellement la main verte.

Mais tout le monde ne l’a pas. Et pour toutes ces personnes qui tentent désespérément de maintenir en vie leur cactus, ces 10 plantes vertes sont peut-être LA solution. Faciles d’entretien, elles évoluent tranquillement dans un environnement peu lumineux. L’exposition ne sera plus jamais une excuse pour leur crevaison prématurée !
 
1. Le Calathea
1.calathea.jpg
@housebeautiful
Ses feuilles ont besoin de peu de lumière pour faire apparaître leurs beaux motifs.
 
2. Le Dracanea ou Dragonnier
2.dragon-tree.jpg
@housebeautiful
Reconnaissable à leurs fines feuilles aux contours rouges, le dragonnier demande un positionnement mi-ombre mi-soleil pour révéler toute sa splendeur.
 
3. Le Chlorophyton chevelu
3.%20Chlorophyton%20chevelu%20blog.build
@blog.builduing
Très populaire dans les maisons, le chlorophyton chevelu possède une réelle capacité d’adaptation à son habitat. Si vous oubliez de l’arroser, elle résistera quelque temps et prospèrera aisément en
 
4. Les Cannes des muets
4.dieffenbachia.jpg
@housebeautiful
Cette plante a besoin d’une lumière tamisée et indirecte pour grandir, particulièrement au printemps lors de la production de nouvelles feuilles. Attention, toutefois, cette plante peut-être toxique à grosse dose. (mais qui aurait l'idée de la manger ?)
 
5. Le Bromélia
5.%20Brom%C3%A9liac%C3%A9es%20maison.jpg
@cotemaison
Cette plante tropicale vit très bien avec peu de lumière et dans une pièce humide, idéale pour décorer et végétaliser votre salle de bains !
 
6. Le Philodendron Cordatum
6.%20Philodendron%20Cordatum%20pint.jpg
@housebeautiful
Ces feuilles brillantes ressemblent à des cœurs ! Cette plante de l’amour supporte sans problème un environnement sombre.
 
7. Le Sansevieria ou « langue de belle-mère »
7.%20Le%20sansevieria%20ou%20%20langue%2
@maison
Facilement d’entretien, cette plante au surnom amusant embellit vos pièces ! La lumière va lui permettre de croître, cependant si elle tolère bien l’ombre. Seule restriction, attention à ne pas trop l’arroser.

8. La Fleur de lune
8.%20peace-lily.jpg
@housebeautiful
Si vous êtes du genre tête en l’air, cette plante est parfaite pour vous, car vous pouvez l'oublier de temps à autre ! En effet, cette plante a besoin de sécher ente deux arrosages.
 
9. L’Aglaonème 
9.aglaonema.jpg
@housebeautiful
Pour les jardiniers en herbe, cette plante est parfaite ! Elle demande peu de soins et se développe à température ambiante et en basse lumière.
 
10. La Fougère
10%20foug%C3%A8re.jpg
@pinterest
La fougère est une plante qui grandit à une vitesse phénoménale. Si vous êtes adepte des jungles urbaines, foncez. Elle évolue à mi-ombre et apprécie l’humidité.
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.